Suivez nous sur facebook

Les petits mots de la fin :

 

Martine et Jacques : Le raid à GG c'est l'assurance d'un confort maximum pour les marcheurs et les coureurs grâce à tout son staff, francais et equatoriens. Tous les ingrédients sont réunis pour une aventure humaine et sportive qui reste gravée à jamais.

 

Cécile Portier : 2ème partcipation à un raid organisé par Gégé pour ma part. Le 1er en début d'année au Vietnam m'avait tellement enchantée que je me suis ré engagée tout de suite sur ce raid Equateur. Une fois de plus, je n'ai pas été décue et je me suis même encore plus régalée du fait d'avoir 2 terrains différents en 1 seul raid. Les volcans et l'altitude à surmonter pour la première partie et la faune et la flore amazonienne pour la seconde. Merci Gégé et à bientôt car ne dit-on pas "jamais 2 sans 3?"

 

Stephane et Veronique : Pour cette dernière édition du raid équateur, nous avons été gâté par le temps. Les Equatoriens sont accueillants, charmants. Nos guides ont su nous faire apprécier leur merveilleux pays : altitude, forêt amazonienne, chutes d'eau, termes... A un prochain Raid à Gégé ...

 

Alain et Christine : Super Raid, merci à Gégé et son staff de nous avoir fait découvrir ce merveilleux pays qu'est l'Equateur. Un séjour inoubliable.

 

Guy : Je remecie une nouvelle fois Gérard, et le staff ainsi que ITK pour ce formidable raid. Après l'Asie, l'Amérique latine. C'est que du bonheur dans une superbe ambiance. Que vouloir de plus ? Vivement le prochain continent.

 

Cécile l'infirmière : Deuxième raid avec gégé, que du bonheur. Je savais déjà qu'il aimait nous surprendre, mais là, franchement, il c'est surpassé. Paysages, rencontres, découvertes, et surtout partage avec un groupe juste formidable. Merci, merci à vous tous pour ce séjour inoubliable.

 

Jeff (le medecin) : Un retour gagnant en Equateur, que du plaisir partagé avec un groupe à l'image des paysages , grandioses !

 

Francois-Xavier et Céline  : Magnifique aventure, de bien belles rencontres au sein du groupe mais également avec les equatoriens; Nous avons adoré ce pays, sa culture, son histoire, ses paysages si variés. Quand nous sommes arrivés a San Clemente, nous avons vu cette banderole "todavia hay esperanza", qui reflètait vraiment cette mentalité équatorienne, un peuple fier de ses couleurs, tourné vers l'avenir. Merci Gérard.

 

Joel : Ecuador... TOP ! En passant par Quito, du cotopaxi à l'Amazonie. Une belle aventure humaine et sportive. Des etapes difficiles mais magnifiques ornées de rencontres très riches.

 

Yvonne : J'ai passé des vacances exceptionnelles. En tant qu'amoureuse du Trail, pouvoir joindre les deux vacances et courses c'est juste magique. J'ai découvert des paysages époustoufflants, des gens adorables et j'ai hâte de vivre la prochaine aventure. Merci à l'organisateur et son staff qui étaient parfait tout le long de l'aventure.

 

Virginie Cardona : Une expérience exceptionnelle, des souvenirs inoubliables, des lieux paradisiaques, une ambiance de folie, une organisation au top, un staff extraordinaire, et tout cela dans une aventure sportive et amicale. C'était juste parfait. Merci à tous.

 

Olivier : Les jolies colonies de vacances merci Gégé et ses amis, tous les ans on voudrait que ca recommence, Youbaidi, baidi, baidi, baida.

 

Christophe Mura : Une organisation au top du top avec un super staff m'a permis de vivre une aventure humaine et sportive inoubliable. Un raid difficile de part ses 2 climats mais les paysages en valent tellement le coup ! Merci à Gégé et sa bande de joyeux lurons pour la découverte de ce fabuleux pays, sa nature, ses habitants, ses coutumes et son humilité. Expérience à renouveler et que je recommande à toute personne en quête d'aventure.

 

Martine et Jacques Rivoal : Très belle première aventure insolite, riche de belles rencontres et de magnifiques paysages.

 

Luce : Première aventure avec l'équipe à GG : inoubliable, addictif .. A quand la prochaine ?

 

Marie et Antoine : (EQUATEUR)

Ecart de temperature

Quito, jolie ville animée

Un peuple acceuillant et souriant

Aventure humaine

Terre de volcans

Expérience enrichissante

Une forêt amazonienne envoûtante

Revenir !

 

Sylvain Gicquel : Une belle aventure sportive et humaine, à la découverte du pays et rencontres des populations.

 

Carine Rapeau : Si j'ai aimé le Vietnam, j'ai ADORE l'Equateur ! Des paysages volcaniques à la forêt amazonienne, du froid des montagnes, du chaud des "Rio", tout fut réuni pour libérer l'esprit et foger le corps ! Et encore des rencontres incroyables au sein du groupe, des moments de partage inoubliables dans nos familles équatoriennes, et toujours de la convivialité, des sourires de la part de nos guides et chauffeurs, qui sont devenus bien plus au fil des jours. Un staff toujours au top et sympathique pour une organisation sans faille. Je remercie chacun des participants pour leur solidarité et leurs encouragements dans les moments difficiles de certaines étapes : c'est souvent dans ces mots et gestes que je puise les dernières ressources pour me surpasser dans ces défits que je me lance. Merci encore ! Et bien sûr, un raid à Gégé ne le serait pas sans la soirée finale, qui je le confirme, restera toujours la cerise sur le gateau pour moi, et aussi le seul moment où je me prend des ampoules sous les pieds à force de trop dancer !!

 

Perrine : (GERARD)

Génialissime

Echanges humains

Rare

Aventure

Rires

Découverte

 

Christine Benard : Le raid à  Gégé vécu par Christine B. Le raid equateur mon 2ème raid après le Raid Vietnam. A peine le raid vietnam 2017 terminé, autour du dernier repas, et voilà, la décision de se retrouver, avec ces nouveaux amis, sur le raid Equateur 2018 se prend : chiche, on signe le pacte pour la plupart de ce groupe. Et la douleur de la séparation nous semble moins dure. Donc 1 an et 4 mois plus tard nous voilà à nouveau réuni pour une nouvelle aventur, de nouveaux paysages, de nouvelles et agréables émotions et de nouvelles rencontres. Ces derniers mots décrivent ce que c'est le raid à Gégé, oui, à travers tes recettes, avec tes différents ingrédients qu'est ce qu'on se régale ! On en prends pleins les yeux, plein la tête, plein le coeur et tout comme traileur qui adorent ça, plein de guiboles. Un grand merci à toi Gégé, a Course Autour de Monde et aux personnes tellement importantes qui t'entourent et te soutiennent, grâce à vous, nous vivons des rèves magiques.

 

Stéphane S : Vacances de rêves en Equateur. Tout était parfait, on ne pouvait pas rêver mieux. Vivement le prochain raid à Gerard. Quelle organisation splendide. Bon rétablissement à Christian Kroneder (entorse cheville et ménisque abimé).

 

Isabelle et Brigitte : RAID exceptionnelle , groupe fantastique, Staff hors normes. De nouveaux beaucoup de plaisir sur ce Raid. A voir le prochain en 2020 !!!!

 

Lilian et Karine : Voyager est un triple plaisir : l'attente du moment, l'éblouissement et le souvenir. HASTA LUEGO AMIGOS. Et un immense meri à vous tous pour ses merveilleux moments partagés.

 

 

 

17 septembre :   Bientôt le départ

 

Jeudi 20 septembre : Tous les participants sont bien arrivés. Aujourd'hui Tour de la lagune du CUICCOCHA, pour la première marche d'acclimatation. Tous le monde est en forme, prêt a vivre une belle aventure.

 

Stephane :

Départ matinal de Quito à 7h30 en direction de la lagune Cuicocha (2 heures de transfert en bus). Deux bus nous attendaient. Arrivée au lieu-dit Sendero Las Orchideas pour une première marche officielle d'acclimatation. Le coeur bat plus vite pour compenser le manque d'oxygène. Pour décrire au mieux le ressenti il faut s'imaginer que nous respirons avec un seul poumon. Dans un premier temps nous marchons puis certains se mettent à courir au beau milieu d'une flore magnifique qui nous fais penser au relief de l'île de la Reunion pour les connaisseurs. Altitude : 3100-3450m, distance : 14km. Déjeuner tardif dans un restaurant situé sur les hauteurs de la lagune en fin de parcours. Transfert dans une communauté indienne de San Clemente. Découverte de cette population Kitchwa, son artisanat, les plantes médicinales, la fabrication de la Chicha (boisson festive à base de Yucca). Heureux d'être là, tout simplement.

 

Veronique, Christine, Stéphane, Alain :

Pour cette première journée, Gérard et son staff nous ont concocté une belle rando d'acclimatation, atour d'une lagune magnifique. Nous commencons à faire plus ample connaissance au sein de notre groupe. L'aventure c'est poursuivie par l'accueil chaleureuse des familles de la communauté San Clemente. Les San Marciaux.

 

Vendredi 21 Septembre :

 

Martine et Brigitte :

Après une étape d'adaptation de 12 km avec 700m de dénivelé à 3500m d'altitude, nous sommes arrivées bien soutenues par Marco et jeff très fatiguées. Aujourd'hui nous sommes réconfortées par une marche à notre rythme autour de la lagune de Monjanda à 3700m où nous avons pris beaucoup de plaisir.

 

Francois-Xavier :

Après un doux reveil au champ du coq dans notre famille d'accueil du joli village de San Clemente, nous voila au coin du feu à préparer le petit déjeuner. Il est 5h30 en Equateur, 12h30 en France... Blanca, notre hôte s'est levée une heure plus tôt pour faire la pâte, ici la journée commence tôt, mais alors très tôt ! Confection de tortillas, infusion de thé à la menthe,jus de mûre, salade de fruits, fromage, café à base de fèves... todo esta listo. Nous embarquons à 7h30 pour notre deuxième marche d'acclimatation: tour de la lagune Caricocha pour les uns, ascension du volcan Fuya fuya pour les autres (4279m). Chacun progresse à son rythme, en essayant de lutter contre le manque d'oxygène. Les paysages sont grandioses, l'herbe de la pampa nous frôle les mollets comme pour nous amadouer et adoucir la rudesse de l'effort. Le coeur palpite, se calme quelques instants le temps de récupérer, de se retourner pour comtempler la vue sur le lac. Quelques battements de plus nous atteignons le sommet. Instant de joie partagé avec Gildas qui a tenu un rythme soutenu et tous ceux qui ont dompté les pentes du volcan. je crois que tout le monde a mérité un bon repas à Otavalo avant de sillonner le marché local riche en couleurs.  Retour dans les famille à l'accueil chaleureux, le temps de se préparer pour célébrer l'équinoxe d'automne, date importante pour la communauté Quichua. Les gens du village apportent des plats qui seront partagés. Notre groupe complétera le banquet avec des spécialités régionales. Joli moment de partage. Cécile, l'infirmière du staff offre des peluches aux enfants du villages. Danses et chants quichuas terminent cette journée riche en émotions. "Alétuta, cayacama", bonne nuit, à demain.

 

Samedi 22 septembre : Première etape pour nos participants !

 

Joel :

Après les festivités de la veille, ce samedi marque le début officiel du raid Equateur 2018. Au programme du jour, 25 kms sur les hauteurs d'Ibarra. Après un transfert d'environ 1heure, nous arrivons au point de départ situé à 3700m d'altitude, où les terres sont encore cultivées. Aujourd'hui, pas de ciel bleu pour nous acceuillir mais un majestueux condor. Quelques minutes d'attente, où l'impatience de commencer se mélangent à la temperature "Frio", et c'est parti pour une très belle étape; pas de difficulté technique, mais un parcours assez physique... 3 kms de côtes pour la "chauffé", puis une longue descente dans la vallée jusqu'a 2900m où le soleil de nouveau présent donne au paysage des aspect magnifiques.. S'en suivi une côte de 7/8 kms qui nous ramènera des nuages, puis une légère descente pour trouver la communauté de Nueva America. Tout le peleton à fini, comme quoi les "randos" d'acclimatation ont porté leurs fruits. Après un dejeuner au refuge, retour à San Clemente où nous retrouvons nos familles respectives pour un dernier moment de partage très agréable. La nuit va être bonne. Buenas noches, Hasta manana.

 

 Céline :

 C'est avec une certaine excitation que nous entamons notre première étape. Après 2 marches d'acclimatation nous sommes prêts. Nous commencons par déposer les coureurs puis nous rejoignons le R1 où nous débutons notre marche. Le début est plûtot facile tout le monde marche d'un bon train. Nous amorçons la montée avec plus de difficulté. Tout le monde est satisfait de sa journée. A 17h nous rejoignons notre famillle qui nous prépare le dîner. Blanca notre hôte nous explique que son fils vit avec "la abuela", la grand-mère, et qu'elle emmène son petit fils sur le dos pendant son travail aux champs. C'est émouvant de voir cette cohésion familiale qui nous fait parfois défaut. Nous nous couchons, il est 20h, les journées sont intenses...

 

Coureurs Prénom/Nom Etape 1 Clas.
29 Francois-Xavier Chevallier 02:10:55 1
18 Alain Raveau 02:34:25 2
9 Olivier Reibel 02:40:10 3
37 Karine Larrat 02:40:10 3
14 Christine Benard 02:41:50 5
39 Yvonne Wiedmann 02:45:15 6
21 David Oudia 02:46:50 7
36 Guy Prouteau 02:46:50 7
5 Chrisophe Mura 02:48:50 9
12 Joel Cecchetti 02:55:06 10
16 Stéphane Chambade 02:55:50 11
38 Lilian Larrat 02:58:58 12
20 Sylvain Gicquel 03:06:15 13
3 Patrick Drzewiecki 03:08:02 14
4 Jean-Luc Martin 03:13:50 15
2 Jacques Landemaine 03:16:10 16
22 Perrine Lecomte 03:17:20 17
26 Isabelle Marguet 03:19:17 18
10 Carine Rapeau 03:19:55 19
15 Virginie Cardona 03:20:43 20
17 Véronique Chambade 03:23:45 21
19 Christine Raveau 03:23:45 21
23 Sylvie Roblin 03:25:02 23
8 Stephane Speich 03:26:10 24
31 Christian Kroneder 03:29:20

25

 

Marcheurs Prénom/ Nom Etape 1
1 Martine Landemaine 15,5 km (7)
6 Marie Pointurier 15,5 km (4)
7 Antoine Jungen 15,5 km (4)
11 Luce Belfiore 15,5 km (4)
24 Martine Rivoal 15,5 km (8)
25 Jacques Rivoal 15,5 km (6)
27 Brigitte Tiscornia 15,5 km (8)
28 Alain Baud 15,5 km (2)
30 Céline Chevallier 15,5 km (7)
32 Christiane Salvi 15,5 km (1)
33 Gilles Tison 15,5 km (3)
34 Cécile Portier 15,5 km (5)

 

Dimanche 23 Septembre : 2ème étapes

 

Karine et LIlian :

Iaorana tout le monde (bonjour tahitien) après un petit dejeuner familial fait de petits pains ronds et de jus de fruits de goyave frais, nous avions rendez vous sur la place de l'église ou se tenait l'office religieux en ce dimanche matin. Beaucoup de gens de la communauté de San Clemente était présent pour le départ de cette seconde épreuve. Ambiance très chaleureuse avec en prime un magnifique ciel bleu (sacrée baraka de Gégé) nous promettant une étape extraordinaire. Une fois les marcheurs partis au R1 le départ est donné 30 min après, avec en bonus la participation de 2 coureurs de la communauté, Christian et Luis. Premier troncon de 8 km, de faux plats montants... Fort sympathiques pour faire à nouveau connaissance avec les toxines de la veille, tout cela dans un décor de rêve à travers des champs de patate. Après un accueil très sympathique au R1 grâce à JEFF notre médecin, Gildas et Luis, commence  une surperbe grimpette de 15% à 20% avec un fond de tableau le volcan de Callenbe... Sublime quand on arrivait à lever la tête... Puis descente et single très rigolo, surtout à plat ventre, et à nouveau pour ne pas s'ennuyer quelques petits culs de cul (si chers à Patrick), après avoir puisée dans toutes nos réserves, le drapeau "raid equateur" était en vue et le bonheur de retrouver toutes les familles du village venues applaudir leurs champions, pique nique préparé par nos familles, pris tous ensemble dans un champs de foin et de crottes de cheval... Départ maintenant vers le COTOPAXI, dans un bus ou les doux bruits de ronflons de la majorité des sportifs cotoient les subtiles effluves de nos tee shirts de course... Le bonheur est souvent simple et quelle joie de pouvoir en profiter.

 

Marie et Antoine :

Réveil matinal 6h, aux bruits des feux d'artifices qui appelent les habitants de la communauté de Ste Clemente aux offices religieux du dimanche. Dernier petit dejuner dans la famille qui nous a chaleuresement accueillie pendant 3 nuits. Rendez vous sur la place du village : alors que les courreurs se préparent, les marcheurs dont nous faisons parti montons dans le bus n1. Nous effectuons les 8 premiers km en bus sur une piste étroite et sinueuse. Nous avons pu admirer l'adresse de notre chauffeur ! Mauvaise surprise pour patrick le pisteur, la rubalise à disparue ! Nous quittons le bus au R1, photo de groupe avec les cime enneigé du Cayambe (volcan encore en activité qui culmine à 5790m) pour toile de fond. C'est parti pour une montée bien raide de 5 kms avec 500 mètres de dénivelé. Mais la beauté des paysages, des pauses photos nous font oubliées la difficulté ! Ensuite un parcours valonné nous à fait traverser des cultures variées, rencontrer des gens souriant et travailleurs ! Variété de paysages, de couleur et d'odeur dans les forêts d'Eucalyptus ! Et une vue omniprésente du CAYAMBE bien dégagé ! Après un pique-nique avec les familles nous rejoignons en bus le Cotopaxi, plus haut volcan encore en acitivité au monde ! Une vue dégagé sur le cotopaxi conclue en beauté cette magnifique journée. Un grand merci à Gérard et tous son staff ! 

 

Coureurs Prénom/Nom Etape 1 Etape 2 Total Classement
29 Francois-Xavier Chevallier 02:10:55 02:17:27 04:28:22 1
18 Alain Raveau 02:34:25 02:39:30 05:13:55 2
37 Karine Larrat 02:40:10 02:44:18 05:24:28 3
36 Guy Prouteau 02:46:50 02:46:42 05:33:32 4
14 Christine Benard 02:41:50 02:52:31 05:34:21 5
9 Olivier Reibel 02:40:10 02:56:02 05:36:12 6
21 David Oudia 02:46:50 02:50:15 05:37:05 7
5 Chrisophe Mura 02:48:50 03:03:10 05:52:00 8
20 Sylvain Gicquel 03:06:15 02:49:08 05:55:23 9
39 Yvonne Wiedmann 02:45:15 03:10:59 05:56:14 10
12 Joel Cecchetti 02:55:06 03:05:52 06:00:58 11
16 Stéphane Chambade 02:55:55 03:08:22 06:04:17 12
38 Lilian Larrat 02:58:58 03:21:25 06:20:23 13
3 Patrick Drzewiecki 03:08:02 03:23:29 06:31:31 14
22 Perrine Lecomte 03:17:20 03:25:52 06:43:12 15
2 Jacques Landemaine 03:16:10 03:28:52 06:45:02 16
26 Isabelle Marguet 03:19:17 03:30:15 06:49:32 17
10 Carine Rapeau 03:19:55 03:30:15 06:50:10 18
17 Véronique Chambade 03:23:45 03:40:38 07:04:23 19
19 Christine Raveau 03:23:45 03:40:38 07:04:23 19
15 Virginie Cardona 03:20:43 03:45:58 07:06:41 21
8 Stephane Speich 03:26:10 03:45:58 07:12:08 22
31 Christian Kroneder 03:29:20 03:45:58 07:15:18 23
Marcheurs Prénom/ Nom Etape 1 Etape 2 Total Classement
23 Sylvie Roblin 24,8 13,2 38 1
4 Jean-Luc Martin 24,8 8,5 33,3 2
1 Martine Landemaine 15,5 13,2 28,7 3
6 Marie Pointurier 15,5 13,2 28,7 3
7 Antoine Jungen 15,5 13,2 28,7 3
11 Luce Belfiore 15,5 13,2 28,7 3
25 Jacques Rivoal 15,5 13,2 28,7 3
28 Alain Baud 15,5 13,2 28,7 3
30 Céline Chevallier 15,5 13,2 28,7 3
32 Christiane Salvi 15,5 13,2 28,7 3
33 Gilles Tison 15,5 13,2 28,7 3
34 Cécile Portier 15,5 13,2 28,7 3
24 Martine Rivoal 15,5 7,2 22,7 4
27 Brigitte Tiscornia 15,5 7,2 22,7 4

 

Lundi 24 septembre : 3ème étapes.

 

 Cécile Portier :

Après un bon petit dejeuner copieux et un cours transfert en bus, nous voilà prêts pour la 3ème étape au pied du volcan Cotopaxi. Quelques nuages et un vent bien frais nous attendent mais une vue qui se dégage rapidement nous permettant d'admirer le sommet de ce volcan haut de 5897m ce qui en fait le plus haut du monde en activité. Le vent de face va nous compliquer le début de l'étape et ce durant 3.3 km. Puis nous changeons de cap et avons cette fois le vent de face sur les 5,5 derniers kms pour les coureurs qui terminent cette étape en début d'après-midi. Après une bonne douche et un bon déjeuner bien mérités, départ en bus pour Banos ou nous dînons tous ensemble et nuit à l'hôtel pour un repos réparateur. Encore une belle étape avec de nouveau un temps magnifique malgré la présence du vent.

 

Olivier R :

Un bus en délire et une ambiance de folie en direction du Cotopaxi. Tous les ingrédients étaient déjà réunis pour cette 3ème étapes dans les Andes. Jour J : un paysage à couper le souffle s'offre à nous au réveil mais une étape difficile malgré tout, compte tenu de l'altitude et d'un vent à couper le souffle également. La cohésion et l'entente entre marcheurs et coureurs ont finalement permis de clôturer cette étape dans les meilleures conditions. Un bon repas et nous voilà parti pour l'Amazonie.  

 

  Prénom/Nom Etape 1 Etape 2 Etape 3 total Class.
29 Francois-Xavier Chevallier 02:10:55 02:17:27 02:18:18 06:46:40 1
18 Alain Raveau 02:34:25 02:39:30 02:28:11 07:42:06 2
36 Guy Prouteau 02:46:50 02:46:42 02:33:15 08:06:47 3
14 Christine Benard 02:41:50 02:52:31 02:38:29 08:12:50 4
37 Karine Larrat 02:40:10 02:44:18 02:48:25 08:12:53 5
21 David Oudia 02:46:50 02:50:15 02:45:59 08:23:04 6
9 Olivier Reibel 02:40:10 02:56:02 02:53:05 08:29:17 7
12 Joel Cecchetti 02:55:06 03:05:52 02:32:45 08:33:43 8
5 Chrisophe Mura 02:48:50 03:03:10 02:46:50 08:38:50 9
20 Sylvain Gicquel 03:06:15 02:49:08 02:50:10 08:45:33 10
39 Yvonne Wiedmann 02:45:15 03:10:59 02:53:05 08:49:19 11
16 Stéphane Chambade 02:55:55 03:08:22 02:58:30 09:02:47 12
38 Lilian Larrat 02:58:58 03:21:25 03:08:20 09:28:43 13
2 Jacques Landemaine 03:16:10 03:28:52 03:05:35 09:50:37 14
3 Patrick Drzewiecki 03:08:02 03:23:29 03:24:55 09:56:26 15
26 Isabelle Marguet 03:19:17 03:30:15 03:08:20 09:57:52 16
22 Perrine Lecomte 03:17:20 03:25:52 03:14:58 09:58:10 17
10 Carine Rapeau 03:19:55 03:30:15 03:08:20 09:58:30 18
17 Véronique Chambade 03:23:45 03:40:38 03:23:23 10:27:46 19
19 Christine Raveau 03:23:45 03:40:38 03:23:23 10:27:46 19
31 Christian Kroneder 03:29:20 03:45:58 03:14:58 10:30:16 21
15 Virginie Cardona 03:20:43 03:45:58 03:25:20 10:32:01 22
8 Stephane Speich 03:26:10 03:45:58 03:25:20 10:37:28 23

 

Marcheurs Prénom/ Nom Etape 1 Etape 2 Etape 3 total Class.
4 Jean Luc Martin 24,8 8,5 22,5 55,8 1
23 Sylvie Roblin 24,8 13,2 17 55 2
28 Alain Baud 15,5 13,2 22,5 51,2 3
32 Christiane Salvi 15,5 13,2 22,5 51,2 3
1 Martine Landemaine 15,5 13,2 17 45,7 4
6 Marie Pointurier 15,5 13,2 17 45,7 4
7 Antoine Jungen 15,5 13,2 17 45,7 4
11 Luce Belfiore 15,5 13,2 17 45,7 4
25 Jacques Rivoal 15,5 13,2 17 45,7 4
30 Céline Chevallier 15,5 13,2 17 45,7 4
33 Gilles Tison 15,5 13,2 17 45,7 4
34 Cécile Portier 15,5 13,2 13,5 42,2 5
24 Martine Rivoal 15,5 7,2 8,5 31,2 6
27 Brigitte Tiscornia 15,5 7,2 8,5 31,2 6

 

Mardi 25 septembre : Départ en Amazonie, Pas d'étape prévu ce jour, repos pour tous.

 

Luce, Perrine, Virginie, Yvonne :

Après une très agréable nuit à l'hôtel "Isla de Banio", nous sommes parties pour une heure de massage. Nous avons été comblées par ces mains expertes qui ont su dénouer toutes nos tensions des 3 dernières étapes landaises. De retour à l'hôtel, nous avons pris un somptueux petit dejeuner avant de changer de décor et attérir dans un splendide lodge niché au coeur de la forêt amazonienne. Un lieu propice à la détente : une végétation colorée, dense et luxuriante, des hamacs dans lesquels se lover, bercées par les différents chants de la nature, une piscine pour se raffraîchir et se divertir.

 

Mercredi 26 Septembre : 4ème etape au sein de la forêt amazonienne !

 

Jacques L : "On nous avait dit... ca sera difficile". Et bien dit, ce le fut pour la plupart des concurrents. Après le franchissement dun pont tyrolien, on attaque la boue où certains y laissent leurs chaussures. Ensuite une succession de montée et de descente avec ces fameux rondins de bois au 1er ravito et là on attaque la montée 800m de dénivelé. Montés-descentes se succèdent pendant 7 kms avant de retrouver le R2. Puis c'est la descente en plein soleil sur 2.5 kms jusqu'a l'arrivée. Aujourd'hui, les organismes ont souffert de la chaleur et de l'humidité. Un coup de chapeau aux autochtones qui a coups de machette nous ont permis ce passage en forêt amazonnienne. Coup de chapeau aux pisteurs également.

 

Christiane Et Gilles :

Mardi soir, après nos activités sportives, nous avons eu droit à une séance de "dressage" de peroquets par Maria et José Louis ... Un vrai régal ! Ce matin réveil précoce pour quitter l'hôtel vers 7h15. RDV à San juan de Ritua, les autorités étaient un "peu" en retard, mais finalement, départ vers 9h pour notre marche de 12 km. D'abord une petite marche d'approche puis on entre dans le vif du sujet, avec chemin boueux, parfois raides, tout en sous bois. On est arrivés à un belvédère, avec une superbe vue sur la canopée amazonienne, puis pas mal de montées, et quand meme une grande redescente vers "la civilisation". Tout ca dans des chemins divinement tracés néttoyés et balisés, merci aux aidants du staf et du secteur. Des bruits, des odeurs, des plantes, des insectes (une procession de fourmis transportant des feuilles) avat le R2 de cecile et d'un jeune amazonien. Au final, un chemin (un peu moyen) pour rejoindre l'hotel. Bonne douche, bon repas. Puis départ pour le Rafting, un grand moment sportif (encore), de rigolade, et de baignades. Super, car pour beaucoup c'etait une première. En conclusion, encore une magnifique journée, tant sportive que festive.

Coureurs Prénom/Nom Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Total Classement
29 Francois-Xavier Chevallier 02:10:55 02:17:27 02:18:18 01:48:54 08:35:34 1
18 Alain Raveau 02:34:25 02:39:30 02:28:11 01:59:55 09:42:01 2
37 Karine Larrat 02:40:10 02:44:18 02:48:25 02:06:00 10:18:53 3
14 Christine Benard 02:41:50 02:52:31 02:38:29 02:09:58 10:22:48 4
36 Guy Prouteau 02:46:50 02:46:42 02:33:15 02:17:45 10:24:32 5
21 David Oudia 02:46:50 02:50:15 02:45:59 02:21:28 10:44:32 6
9 Olivier Reibel 02:40:10 02:56:02 02:53:05 02:16:48 10:46:05 7
39 Yvonne Wiedmann 02:45:15 03:10:59 02:53:05 02:05:30 10:54:49 8
20 Sylvain Gicquel 03:06:15 02:49:08 02:50:10 02:10:36 10:56:09 9
5 Chrisophe Mura 02:48:50 03:03:10 02:46:50 02:37:18 11:16:08 10
12 Joel Cecchetti 02:55:06 03:05:52 02:32:45 02:50:58 11:24:41 11
16 Stéphane Chambade 02:55:55 03:08:22 02:58:30 02:26:30 11:29:17 12
38 Lilian Larrat 02:58:58 03:21:25 03:08:20 02:25:10 11:53:53 13
10 Carine Rapeau 03:19:55 03:30:15 03:08:20 02:19:55 12:18:25 14
22 Perrine Lecomte 03:17:20 03:25:52 03:14:58 02:25:10 12:23:20 15
2 Jacques Landemaine 03:16:10 03:28:52 03:05:35 02:46:45 12:37:22 16
26 Isabelle Marguet 03:19:17 03:30:15 03:08:20 02:59:45 12:57:37 17
15 Virginie Cardona 03:20:43 03:45:58 03:25:20 02:46:35 13:18:36 18
3 Patrick Drzewiecki 03:08:02 03:23:29 03:24:55 03:37:00 13:33:26 19
17 Véronique Chambade 03:23:45 03:40:38 03:23:23 03:11:13 13:38:59 20
19 Christine Raveau 03:23:45 03:40:38 03:23:23 03:11:13 13:38:59 20
31 Christian Kroneder 03:29:20 03:45:58 03:14:58 03:37:00 14:07:16 22
8 Stephane Speich 03:26:10 03:45:58 03:25:20 03:37:00 14:14:28 23

 

Marcheurs Prénom/ Nom Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Total
4 Jean Luc Martin 24,8 8,5 22,5 16 71,8
23 Sylvie Roblin 24,8 13,2 17 13 68
28 Alain Baud 15,5 13,2 22,5 13 64,2
32 Christiane Salvi 15,5 13,2 22,5 13 64,2
1 Martine Landemaine 15,5 13,2 17 13 58,7
6 Marie Pointurier 15,5 13,2 17 13 58,7
7 Antoine Jungen 15,5 13,2 17 13 58,7
11 Luce Belfiore 15,5 13,2 17 13 58,7
25 Jacques Rivoal 15,5 13,2 17 13 58,7
30 Céline Chevallier 15,5 13,2 17 13 58,7
33 Gilles Tison 15,5 13,2 17 13 58,7
34 Cécile Portier 15,5 13,2 13,5 13 55,2
24 Martine Rivoal 15,5 7,2 8,5 6 37,2
27 Brigitte Tiscornia 15,5 7,2 8,5 6

37,2

 

Jeudi 27 septembre : Donnation d'affaires scolaires dans une école puis Départ pour la dernière étape. Tous les particpants vont bien et sont motivés.

 

David Oudia : De l'aube au bout de la nuit ..

Reveil aux aurores pour cette journée qui va marquer la "fin de la partie sportive" du raid. Petit dejeuner, photo officielle, puis donation dans une école. Accueillis par des danses locales, même eu le droit à la marseillaise. Dns la foulée, l'étape 5. Distance 10kms avec la participation de coureurs locaux (très bons d'ailleurs)... un bon résumé de l'amazonie.. bois, rondins, sable, rivières, odeurs, bruits... Du pur bonheur. Après un remise de vetements et matériels sportifs à l'association locale qui prône le sport en amazonie, départ en bus puis pirogue  vers un lodge privatif ou après la cérémonie de remise de prix, le lodge s'est transformé en véritable piste de danse. On se demande encore comment le plancher à tenu. Et oui, après l'effort, le réconfort.

 Carine Rapeau : Dernière étape. Nous sommes attendu dans l'école pour la donation : les enfants nous accueillent avec le sourire et des regards pétillants. Les chants et les danses s'enchaînent, et c'est dans cette ambiance joyeuse que commence notre journée. Des jeunes coureurs locaux nous ont rejoint pour cette dernière étape, ce fut vraiment top de pouvoir partager ce genre de moment avec eux. Le parcours était sublime : traversée de rivière, de sous bois verdoyant, passage sur partie sablonneuse, des racines et des pierres, de la boue par endroit, tout pour contenter les yeux et le corps ! Et franchir cette ligne d'arrivée avec toute la chaleur et les encouragements de toute l'aquipe, des coureurs, marcheurs, équatoriens, que du bonheur ! Elle n'est pas belle la vie ! Merci à tous.

 

Coureurs Prénom/Nom Etape 5 Total Classement
29 Francois-Xavier Chevallier 00:49:01 09:24:35 1
18 Alain Raveau 00:52:48 10:34:49 2
37 Karine Larrat 00:59:40 11:18:33 3
14 Christine Benard 01:01:48 11:24:36 4
36 Guy Prouteau 01:01:48 11:26:20 5
9 Olivier Reibel 00:58:10 11:44:15 6
21 David Oudia 01:01:48 11:46:20 7
39 Yvonne Wiedmann 00:59:40 11:54:29 8
20 Sylvain Gicquel 01:01:01 11:57:10 9
5 Chrisophe Mura 01:05:00 12:21:08 10
16 Stéphane Chambade 01:01:48 12:31:05 11
12 Joel Cecchetti 01:11:40 12:36:21 12
38 Lilian Larrat 01:09:00 13:02:53 13
10 Carine Rapeau 01:04:30 13:22:55 14
22 Perrine Lecomte 01:09:00 13:32:20 15
2 Jacques Landemaine 01:12:16 13:49:38 16
26 Isabelle Marguet 01:15:20 14:12:57 17
15 Virginie Cardona 01:15:10 14:33:46 18
17 Véronique Chambade 01:18:30 14:57:29 19
19 Christine Raveau 01:18:30 14:57:29 19
3 Patrick Drzewiecki 01:49:00 15:22:26 21
31 Christian Kroneder 01:49:00 15:56:16 22
8 Stephane Speich 01:49:00 16:03:28

23

Marcheurs

Prénom/ Nom

Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Etape 5 Total
Jean Luc Martin 24,8 8,5 22,5 16 10 81,8
Sylvie Roblin 24,8 13,2 17 13 10 78
Alain Baud 15,5 13,2 22,5 13 10 74,2
Christiane Salvi 15,5 13,2 22,5 13 10 74,2
Martine Landemaine 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Marie Pointurier 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Antoine Jungen 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Luce Belfiore 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Jacques Rivoal 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Céline Chevallier 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Gilles Tison 15,5 13,2 17 13 10 68,7
Cécile Portier 15,5 13,2 13,5 13 10 65,2
Martine Rivoal 15,5 7,2 8,5 6 10 47,2
Brigitte Tiscornia 15,5 7,2 8,5 6 10 47,2

 

Francois-Xavier (Vainqueur de ce Raid):

 Merci à tout le staff. Merci à Patrick pour son balisage et ses briefings (quand je l'écoutais j'avais l'impression qu'on allait juste faire 5 kms sans dénivelés, enfin presque ! Y aura un petit peu de vent mais c'est beau). Merci à Marco, tu respires la sérenité, rien que de te voir sur le parcours, tu sens que tout va bien. La force tranquille. Le compagnon de cordée idéal... Merci à Patrick, j'ai essayé de te mettre de mauvaise humeur, j'ai pas réussi. Partie remise, enfin j'espère ! Merci à Charline, t'es un peu barrée mais on t'aime quand même, ton sourire à l'arrivée était la récompense de notre étape (j'en fais un peu trop là, j'te drague pas hein). Merci à Cécile, c'est grâce à toi par l'intermédiaire de Jeff qu'on a connu Gégé, je pense qu'on va parler de l'équateur pendant un moment au boulot. Merci à Jeff, je comprend pourquoi gégé t'a choisi comme docteur, t'es un bon, un vrai compétiteur dans l'âme. Merci aux 3 équatoriens qui ont terminé devant à l'avant dernière étape pour la leçon d'humilité. Merci à Fernando, Fernando c'était un peu mon Balou, je me suis senti Mowgli, en moins à l'aise dans la jungle... Merci à Alain, tu m'as bien fait marrer, et en plus tu fais aimer ton pays d'adoption. Une connaissance du terrain incroyable. Si je reviens, j'te veux comme guide à temps complet, on te fera de la mousse au toblerone. Merci à nos 2 chauffeurs, des vrais pilotes. Gracias. Merci à Luis, quand je t'entends rire, ça me fais rire aussi. Merci à Gildas, t'es un super mec, déjà parce que tu es triathlète mais surtout parce que t'es pro. Merci à ma petite Bianca qui nous à reçu à San Clemente, on avait l'impression d'être chez sa grand-mère (je pense qu'elle fait la même taille). Merci à Gégé, j'ai tellement de respect pour toi, tu es à l'écoute de chaun. Tu es un amoureux de l'aventure, de l'effort, et tu le partages sans artifices. Bravo et merci à tous les participants, vous êtes tous des champions.

 

Vendredi 28 septembre : L'aventure se termine. Retour a Quito, capitale du Pays.